Les aventure d'un demi plan
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Elisha d'Irunelle [Morte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Malianne
Filou/Chipie
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 32
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Elisha d'Irunelle [Morte]   Mer Juin 28 2006, 21:29

Citation :
Race: Humaine

Classe: Prêtresse

Age: 19ans

Religion: Talona

Description physique et caractérielle: Hautaine et précieuse, se tenant toujours droite, son visage arborant un air sévère qui contraste avec les fins traits de sa jeunesse, bien souvent non assumée. Belle et assez maigre, sa peau albâtre mis en valeur dans des tenues peu vêtues lui donnent un air de fatigue inhérente à sa propre existence. Trop caractérielle, dire qu'elle est à la limite de la folie et du fanatisme est un euphémisme.


Enfance
Elisha naquit d'une mère et d'un père nobles, à Eauprofonde, dans le manoir d'Irunelle. Somptueuse demeure enviée de beaucoup, autant que la fortune de la famille qui savait se montrer exceptionnellement avare.
Une enfance des plus enviables, elle se montrait douce, gentille, infiniment bonne, ce qui contrastait bien souvent avec son caractère d'enfant gâtée.
A l'âge de ses six ans, sa mère fut atteinte d'une grave infection pulmonaire, quelque chose de peu impressionnant durant les premieres semaines.. une petite toux.. un coup de froid..

Les herboristes, apothicaires, soigneurs, tous se suivèrent dans le manoir cossu d'Irunelle. En vain ils donnèrent remède, incantation, onguent, sacrifices..
Elisha se souvient de ces moments comme une sorte de cérémonies festives, où des gens bien habillés venaient admirer les soigneurs tourner autour du corps allité de sa bien aimée mère. L'insouciance de son jeune âge disparut peu à peu, au fur et à mesure que la maladie s'infiltrait dans les chairs de sa mère.
Elle passait à présent ses nuits et ses jours à son chevet, tenant la main fébrile de son amaigri membre.

Sueur, odeurs pestilencielles, gémissements.. et bientôt vomissements rougêatres de ses propres entrailles. Sa mère se mourrait, les soigneurs partirent un à un.. et son père devenait fou de voir se perdre ce qu'il avait toujours tant aimé, sa fortune.
Les domestiques partirent également, réclamant une dernière fois le dû de la famille hautaine, les laissant dans leur manoir miteux.
Trois années avaient passées.. laissant un goût fort amer dans la bouche de la jeune fille. Un désespoir immuable et pourtant accepté, changeant les linges de sa propre mère pas réellement morte, ni réellement vivante.



Rencontre
"Oyez, braves gens, le si noble famille qu'était Irunelle, n'ont pour pleurer que leurs simples prunelles.. et c'est sous le fléau que tombe en lambeaux, toutes les richesses de ce chateau !"

Attiré par la polémique contée par les bardes et autres troubadours, un haut prêtre de Talona, vêtu d'une simple bure et armé d'une outre et d'une sacoche, se rendit au manoir délabré.
Sans mot dire, il se dirigea, après un frugal accueil de la part de la maisonnée, il souria simplement.
Il n'était pas trop tard, selon sa voix suave et granuleuse, il pouvait aisément la sauver et qu'en moins de trois jours, elle serait en état de courir comme une pucelle en joie.

Outré et choqué par ces mots, le père demanda ce qu'il devait donner en échange de ses services, autre que son or déjà presque inexistant. Le haut prêtre dit qu'il prendrait quelque chose, après la guérison, autre que l'or.
Cette idée plut de suite au père qui accepta.
Quelques murmures résonnèrent cette nuit la, les murs du manoirs s'effritant sous les tremblements sourds des incantations, le temps s'arrêtant un instant..

Le lendemain était festif pour les habitants du manoir (si peu étaient-ils), la belle femme pouvait de nouveau serrer entre ses bras son engeance. Elisha surprise du geste, sa mère ne lui ayant accordé qu'une vague attention peu fière, ne put que s'en contenter.
Sourire aux lèvres, et hydromel de rigueur, quelques bardes se joignèrent à l'assemblée pour célébrer l'évènement.




Errance
Alors le haut prêtre vînt chercher son dû, emmenant Elisha à ses côtés, la jeune fille même si troublée par la rapidité des évènements commença peu à peu à comprendre. Le regard bas de son père, et le sourire estompé de sa mère ne l'avaient pas trompée, c'était elle, le dû.

Une année à ses côtés et ses desseins restaient toujours flou.. peu volubile, marmonnant toujours quelques psaumes et prières aux oreilles de la jeune enfant qui les retenait bien vite.
Cette année fut celle ou elle maudit tout son entourage.. la rancoeur lui rongeant l'âme et les sangs.

"Peste soit de cette famille, que ma mère pourrisse dans ses propres miasmes de paroles mielleuses et complaisantes.. QUe la honte étouffe leurs corps souffreuteux !"

Le haut prêtre ria, comme s'il attendait cette phrase depuis le début, tapottant le crâne de la jeune fille emplie de haine et de mépris.
"Ce sera le cas, mon enfant, bientôt ce sera le cas.. si tu le désires".

Une lueur d'admiration dans les yeux en regardant ce prêtre qui lui tendit un manuscrit sans fioriture.
Prières, dogmes, tout se rapprochait de la maladie.. ce livre devînt celui de sa voie, de sa renaissance. Tout était si clair et limpide..
Les gens qui se courbaient devant le prêtre, les personnes qui l'imploraient pour l'éradication de la maladie en leurs terres.
Elle devint son porte parole, bien plus douée que lui pour proner les menaces et les cataclysmes.
"Agenouillez-vous devant la mère de tous les fléaux ! Ou votre chair se flétrira sous son souffle salvateur sur vos chairs impies ! Priez pour la rémission, et adulez celle qui vous sauvera des pires contagions ! Gloire à la maîtresse des maladies !"

Ces mots, portés par sa voix avaient un effet des plus efficaces sur son auditoir, quelques uns fuyaient, d'autres criaient "Gloire!" à l'unisson. Tous venaient, offraient, adulaient les envoyés de la Dame des poisons.

Les murmures précédaient leur arrivées.. le haut prêtre et son apprentie.


A l'âge de ses seize ans, elle fut intronisée.. scarification sur son corps, tatouages pourpres et hurlements nocturnes.



Gloire
Ils priaient, tous sous le joug d'Elisha, haute prêtresse de Talona.
Ils la craignaient, la respectaient et étaient tous soumis.. sauf ce prêtre qui l'avait arrachée à sa famille.
A ses dix sept ans, alors que sa réputation ne faisait que s'accroitre, le haut prêtre humilia Elisha, en la souillant dans son lit.
Une haine masquée par l'impuissance contre son mentor, elle prie sur elle,et patienta.

Cela n'empêcha pas le clergé qu'elle menait à présent davantage que son mentor d'atteindre son apogée, temple et autels se batissant sous son passage. Talona lui accorda puissance et prospérité. Ses pouvoirs n'ayant de cesse d'augmenter, sa croyance n'ayant de cesse de se consolider.
Sa simple colère pouvait provoquer fléaus et flétrissures sur toutes les contrées qui subissaient son courroux.

Elle n'était que le bras de sa déesse, sa voix et sa volonté. Et pourtant souillée par le vice de son ex-mentor.




Vengeance
"Tout cela n'a que trop duré, désormais, ils paieront pour leurs affront envers ma personne, que Mère me donne la force.."

Chaques matins.. elle faisait subir à son corps poisons et germes. Faisant de la maldie sa vie, du poison l'essence de son sang, de sa foi sa propre âme.
Son frêle corps était devenu plus robuste aux fléaux que de la pierre brut.
Dix neuvième année, elle revînt à Eauprofonde, sur son ancien manoir, accompagnée de suivants, d'adeptes dévoués et de peur.

Il fallut trois jours pour que la peste ravage les terres de ses parents et ses parents eux-même. Elle foula les corps malades du pied, puis reprit ce qu'il lui revenait de droits.
Sur ses propres terres, elle construit (avec l'or des offrandes et des adeptes) un immense temple où vinrent se recueillirent la plupart des personnes craignant ou adulant Talona suite à cette histoire contée par quelques bardes aux alentours.

Puis ce fut au tour de ce cher mentor, qui sur son lit, recouvert d'une légère odeur de trèfle, fut retrouvé mort, les muscles crispés, le corps convulsé par des spasmes empoisonnés qui agissaient encore sur ses muscles. Ce fut la dernière fois qu'il souilla Elisha.

Ainsi elle commença son règne de grande prêtresse, alors que cela n'était que l'apogée d'une chose qui ne faisait que décliner sans qu'elle s'en aperçoive.


Ce matin là était frais.. et humide. Ses yeux s'ouvraient sur un ciel éclairé d'une lumière vive, trop vive pour elle.
Où étaient ses vêtements, et sa richesse.. où étaient sesadeptes et ses temples..
Où était son pouvoir et sa force..

Etait-ce là une épreuve? Que devait-elle faire?
La réponse était simple, elle devait porter la parole de sa déesse sur ce plan, afin de rendre à Mère la grandeur qui lui était dûe.


Dernière édition par le Dim Juil 30 2006, 20:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malianne
Filou/Chipie
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 32
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Elisha d'Irunelle [Morte]   Dim Juil 30 2006, 20:04

Un dernier souffle expiré, puis un maigre tintement..
Six colliers chutèrent à terre, alors que sa main s'affala dans la fine herbe humide à qui elle addressait ses dernières caresses.
Recouvert par la légère rosée du matin, les paupières closes, un doux sourire aux lèvres, le corps d'Elisha reposait devant la ville.

Ainsi se finit l'histoire de la prêtresse qui sombra dans son éternel sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Elisha d'Irunelle [Morte]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Isabelle Caro, ex-mannequin, anorexique, et morte
» Amy Winehouse est morte
» Oui, je suis morte. Mais ma résurrection est prévue la semaine prochaine.
» Ségo n'est pas morte!
» Elle est morte en s'étouffant avec de la tarte au citron, c'est tout a fait crédible Cappie ! ? SUMMER.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vieux Sujets :: les Background-
Sauter vers: