Les aventure d'un demi plan
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Elrindon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maywen
Coquin/Coquine
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Elrindon   Mar Fév 06 2007, 12:18

Le royaume humain de Kelanor, bien qu'inconnu pour la majorité du commun des mortels de toutes races est une terre entourée de légendes.

Bien qu'il ne s'agisse que d'un petit royaume insulaire sans importance, n'ayant presque aucune force militaire et n'ayant jamais mené la guerre, bref sans la moindre grandeur pour les plus puissants royaumes humains, il a noué des liens étroits avec le peuple Elfe et se trouve également être d'une richesse incroyable grâce à ses carrières de marbre.

Le climat chaud et humide de l'île luxuriante de Kelanor, propice à l'agriculture permet aux habitant de vivre en autarcie, loin des querelles du continent. Seul les Elfes viennent régulièrement pour échanger le marbre contre leur bienveillance et la protection des cotes...mais ce qui unis ces peuples n'est pas seulement un accord commercial.

En l'honneur des premiers hommes de Kelanor venus en aide aux marins d'un navire elfe en perdition, les descendant de ces derniers ont maintenu un liens sacré par le sang avec la famille royale de Kelanor. Les rois ou reines souverains du royaume partent pour l'Eternelle rencontre après trente ans de règne avec l'un de leur sujet le plus dévoué, descendant lui même du vizir du premier roi et y passent le restant de leur vie.

Puis, deux ou trois ans plus tard, toujours, un grand navire elfe revient vers le rivage de Kelanor et le peuple donne alors une grande fêtes : les elfes reviennent toujours avec deux enfants, l'un dirigera le royaume et l'autre sera son ombre, son gardien dévoué pour la vie.


De ce fait depuis maintenant presque un millénaire, la dynastie des souverains de Kelanor ne comporte que des demi elfe, tout comme la dynastie, si l'on puis dire, des gardiens...


Elrindon fils de Deronia la gardienne à connu cette histoire. Il se souvient encore de sa douce enfance dans le palais pendant la régence, de ses partie de cache-cache avec la jeune Enlyvia dont le destin avait voulu qu'elle soit la future dirigeante du royaume une fois en âge. C'est avec grand mal que les sages du palais tentaient de calmer la fougue des jeunes enfants et de leur inculquer le savoir et le sens des responsabilité.

Ils finirent bien par comprendre qu'ils n'auraient pas le même avenir que les autres enfants, qu'elle serait reine et que lui devrait la servir en tout, mais cela semblait bien loin.

En grandissant leur amitié se renforça, ils étudiaient ensemble et parfois Elrindon emmenait Enlyvia à la pêche en cachette. Ils avaient bientôt douze ans et Elrindon s'était fait à l'idée qu'il devrait un jour proteger cette fille, son amie, que sa propre vie n'avait comme seul but de veiller sur la futur reine, qu'importe, il l'aimait et ne voulait pas être séparé d'elle.

Malheureusement cela arriva, à l'age de douze ans, les deux furent séparés pour entamer leur ultime formation, ensuite ils seraient presque considérés comme des adultes.

Enlyvia appris l'art de diriger et faire prospérer son peuple ainsi que le sens réel et presque sacré de sa position de reine.
Elrindon fut placé sous la protection de la garde royale, ceux qui avaient côtoyé sa mère le formèrent à combattre sans armes, lui apprirent le sens du devoir, du sacrifice, de la loyauté et surtout l'obéissance totale envers la future reine.

L'attente fut longue, ils avaient seize ans, quatre années ou il n'avait pu la voir, quatre années dans l'ombre des murs, quatre années sans rire. Lorsqu'il revit Enlyvia, c'est bel et bien une reine qu'il avait sous les yeux, comme en si peut de temps avait elle pu devenir une si belle jeune fille ? Son visage lisse et impérieux, ses courbes timides et provocantes, son attitude lascive...jamais il ne se sentis aussi fier d'elle, mais le regard de sa reine était différent, méprisant et glacé, l'enfant rieuse qu'il avait connu n'était plus.

La jeune reine faisait tout pour mettre son gardien dans l'embarras et s'en débarrassé comme on le fait pour une sangsues trop collante mais Elrindon faisait tout pour ce qu'elle voulait comme son rôle le devait, même si Enlyvia n'était plus la même elle restait sa raison de vivre.

Lassée et comprenant qu'elle ne pourrait jamais se défaire de son gardien, l'attitude de la reine changea radicalement un soir dans ses quartiers ou elle invita Elrindon à se poster nu devant elle en restant debout pendant des heures. Deux jeunes courtisanes vinrent ensuite s'occuper de lui à coups de langues, ce fut sa première expérience, sous les yeux de sa reine, il était complètement désemparé mais peut importe, il ne voulait pas savoir pourquoi, il faisait ce qu'on voulait qu'il fasse. Enlyvia lui rappela ensuite qu'un gardien ne devait toucher une femme, qu'il risquait maintenant la mort. La jeune reine n'en dit jamais rien, mais elle châtia Elrindon lui même, frappant si fort, comme si elle cherchait vengeance en le rendant responsable de leur séparation.

Avec le temps les accès de colère et les jeux d'Enlyvia devenu une jeune femme ne cessèrent pas, au contraire, dès qu'elle avait un moment de solitude, elle ne manquait pas de corriger son gardien et de s'en servir pour son propre plaisir. Eldarion qui avait cru la haïr sembla tout lui pardonner depuis ce nouveau rapprochement, il avait vu que le regard de sa reine avait changé, il était tout aussi cruel et dur, mais elle le regardait maintenant droit dans les yeux, le liens d'amitié qui les unissait était revenu, mais il était aussi devenu autre chose.

Personne n'eu jamais vent des mœurs de la reine, son peuple était heureux et tant qu'elle n'avait pas d'enfant d'Elrindon rien ne pourrait les séparer...c'est ce qu'ils croyaient jusqu'a ce qu'un puissant vortex aspire le jeune gardien lors d'une altercation entre le cortège de la reine et un groupe de brigand dans les jungles de Kelanor.


...de l'autre coté, l'incompréhensible, une ville qui fourmille de gens, le chaos dans les rues et surtout, la solitude. Lorsque les passant, lassés de voir un fou furieux leur demander comment rentrer chez lui répondirent qu'il était la pour la vie, sa raison d'être cessa.

Es ce vraiment la fin, ou le début d'une nouvelle vie ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Elrindon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vieux Sujets :: les Background-
Sauter vers: